Aux Irois, le Choléra Roi !

L’épidémie Cholera règne dramatiquement dans la deuxième et troisième section de la commune des Irois, département de la Grand ‘Anse.

Dans une semaine, plus que 10 morts ont été déjà enregistrées à Malette, dans la deuxième section de Bel ‘Air par les autorités municipales.  Les habitants sont certainement inquiets face à la Pandémie.  Pas de Centre de Traitement Choléra (CTC), ni les moyens de préventions.  Les écoles ont brusquement fermées les portes face à la propagation de cette bactérie.  Courues vers la Croix Rouge Haïtienne, la population a seulement trouvé du chlorox afin de combattre le Vibrion Cholerae.

Santé, c’est se bien porter.  Malgré la distance qui sépare Malette et la ville des Irois, les gens n’ont pas même accès à un centre de Santé. Presque une journée de marche pour une personne malade. Un employé de la Mairie, Wesley Jean Pierre a déclaré : « Les personnes infectées par le microbe seraient déjà mort avant de trouver un centre de Santé.  Une personne normale marche environ 8 heures de temps pour atteindre la ville, et la route est vraiment impraticable ».

Le problème ne surgit que là où les conditions matérielles pour le résoudre existent déjà. Les autorités départementales de la Santé publique travaillent rigoureusement afin d’apporter une réponse rapide et sure à cette communauté, selon un de leurs cadres qui veut garder l’anonymat.

Dossier à Suivre !

Ralph Simon

simonralph65@gmail.com

The following two tabs change content below.
Ralph Simon
Communicateur, Journaliste, Bloggeur chez RFI, Publiciste, Gestionnaire / Administrateur.
Ralph Simon

Derniers articles parRalph Simon (voir tous)

2 réflexions au sujet de « Aux Irois, le Choléra Roi ! »

  1. ce tres bien pour l’analyse,maintenant il faux que ce message arrive aux oreilles des autorites locales,afin qu’ils puissent s’acheminer cette problematique au pres des plus hautes instences du pays.

    il faut faire quelque chose pour apporter du secours aux habitants de cette commune.
    Bravo mon vieux pour l’interet donner aux affaires de notre ville natale,et notre departement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.